Chroniques du lundi

(Publiée le 21 janvier 2008 par Margot Bruyère)

La dernière note

Ce fut un excellent concert de musique classique donné par le trio Florilège dans l'église de Bénodet. J'aime la musique; j'aime en jouer (mal) et l'écouter (bien).
Mais pourquoi faut-il que le public, religieusement silencieux tant que les instruments parlent, se déchaîne dès qu'ils se taisent? Y a-t-il donc, comme à la télévision, un applaudimat qu'il faut à tout prix faire exploser ? Les applaudissements sont déjà malvenus entre les différents mouvements car ils rompent l'harmonie de l'œuvre, tous les mélomanes le savent. Mais pourquoi, pourquoi donc ne pas accorder à la dernière note du final quelques secondes pour s'élancer, s'envoler et se fondre dans la plénitude du silence?
Pauvre dernière note, on lui brise les ailes!


Retour Commentaire
 La dernière note (Margot Bruyère, 21-01-2008)