Chroniques du lundi

(Publiée le 12 avril 2008 par Margot Bruyère)

Les mathématiques du maçon

Le système métrique fut une belle invention et permit d'uniformiser les mesures dans l'ensemble du royaume de France devenu république. Seulement voilà, si son application satisfaisait les ingénieurs et les comptables, elle ne convenait pas du tout, mais pas du tout, au petit peuple plus habitué à calculer à la douzaine qu'à la dizaine. Et deux cents ans plus tard, cela continue: on achète toujours les œufs, et bien d'autres choses, par douze.
Quant aux artisans maçons, habitués à calculer en "brouettée", ils mesurent toujours à l'ancienne mode le sable utilisé pour le ciment: 12 brouettées de 12 pelletées chacune équivalent, peu ou prou, à un mètre cube.
Quant aux gravillons, on en met beaucoup moins que de sable dans une pelle; il faut donc beaucoup plus de pelletées pour faire une brouettée. C'est ainsi que j'ai eu la surprise de me voir facturer 120 pelletées de gravillon pour le prix de 0,25 m3.

Qui dit mieux à l'heure de l'informatique?


Retour Commentaire
 Les mathématiques du maçon (Margot Bruyère, 12-04-2008)