Chroniques du lundi

(Publiée le 17 novembre 2008 par Margot Bruyère)

Le pauvre poète

Nous discutions entre écrivains d'un article paru en première page du Télégramme, indiquant que, dans les communes les plus riches de Bretagne, le revenu fiscal annuel pouvait atteindre 97.500 euros. Un pauvre poète, qui se trouvait là, ouvrit des yeux ronds devant l'énormité de la somme, incompréhensible pour lui. Lorsque nous lui eûmes expliqué que cela correspondait à plus de 8.000 euros par mois, il ouvrit des yeux encore plus ronds, réfléchit un instant puis murmura:
— Je me demande comment je ferais pour dépenser tellement d'argent.


Retour Commentaire
 Le pauvre poète (Margot Bruyère, 17-11-2008)