Chroniques du lundi

(Publiée le 28 mars 2006 par Margot Bruyère)

À la recherche du temps perdu

Dans une de ses chroniques, Claude Allègre met en garde contre ce qu'il nomme la "pandémie chronophage": toujours plus loin, toujours plus vite; nous ne cessons de courir ou plutôt, en culs-de-jatte que nous sommes devenus, nos voitures, nos avions et nos trains ne cessent de courir pour nous.
L'autre matin, après avoir consulté mon agenda, je pensais aux mille choses urgentes que je devais faire avant le soir tout en jetant un coup d'œil machinal par la fenêtre. Dehors, un beau rayon de soleil réchauffait la pelouse sur laquelle dormaient côte à côte la chienne et la chatte, toutes les deux béatement couchées sur le dos. Comme le dit joliment un peintre: "en Bretagne, nous avons la chance d'avoir du soleil plusieurs fois par jour"; ces moments de soleil sont, surtout en hiver, extrêmement précieux et c'est ce que mes deux braves bêtes avaient parfaitement compris.

J'ai fait comme elles: j'ai abandonné là mon ouvrage et je me suis installée sur le banc de pierre, devant la maison, pour boire tranquillement, à petites gorgées, une tasse de café brûlant. La sagesse consiste parfois à perdre son temps. Mais est-ce du temps perdu?


Retour Commentaire
 À la recherche du temps perdu (Margot Bruyère, 28-03-2006)
 RE: À la recherche du temps perdu (marie louise le Guiriec, 29-03-2006)