Chroniques du lundi

(Publiée le 27 mai 2011 par Margot Bruyère)

Le panier à salade

Personne, à ma connaissance, n'a jamais chanté la poésie du panier à salade, et pourtant le balancement régulier du bras, les gouttelettes d'eau qui s'envolent, la salade fraîche qui respire encore, le regard qui suit le panier dans son ascension et monte vers le sommet des arbres, si on habite à la campagne, ou vers les toits et un coin de ciel si on habite en ville, tout invite à quitter, pour quelques instants, le tumulte des pensées et des occupations.

Il y a belle lurette que j'ai remisé l'essoreuse à salade.


Retour Commentaire
 Le panier à salade (Margot Bruyère, 27-05-2011)