Chroniques du lundi

(Publiée le 4 février 2013 par Margot Bruyère)

Une simple tasse de thé

Les monts d’Arrée sont sauvages, un paysage de haute montagne avec une végétation de bruyère et de lande, rose et verte l’été, blonde et sèche l’hiver. Au sommet du mont, une petite chapelle, suintante d’humidité, dont la porte n’est jamais close, maintenue seulement fermée par un fil de fer qu’on déroule pour entrer et qu’on retend en sortant. Il n’est là que pour empêcher le vent et la pluie de s’engouffrer dans la chapelle. Elle est dédiée à Saint-Michel, l'archange qui ferraille depuis des siècles contre le vent et la pluie, démons qui ne cessent de souffler, de siffler et de cascader sur les roches. La vue, quelque soit le temps, est fabuleuse, dominant le lac de Brennilis et le Yeun Ellez, la porte de l’Enfer.

Mais ce qu’il y a de plus exceptionnel, c’est de boire là-haut, entre vent et pluie, une tasse de thé brûlant. Il suffit d’emporter un thermos.


Retour Commentaire
 Une simple tasse de thé (Margot Bruyère, 04-02-2013)
 RE: Une simple tasse de thé (Irène Passeron, 08-02-2013)