Chroniques du lundi

(Publiée le 1 juillet 2015 par Margot Bruyère)

Laisser grainer

Mon jardinier, qui est un philosophe, m’a appris regarder la nature d’un œil nouveau, c’est-à-dire à laisser les fleurs vivre, se flétrir et mourir en terre. « Laissez grainer » me répétait-il. Le résultat est que, chaque printemps, mon jardin est un festival de couleurs sans qu’il soit besoin d'y mettre de nouveaux plants. Evidemment, cela fait un peu fouillis, mais les abeilles y font leur miel, les papillons y volètent et les oiseaux se gorgent de graines.
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il faut que le grain meure pour porter du fruit.


Retour Commentaire
 Laisser grainer (Margot Bruyère, 01-07-2015)