Chroniques du lundi

(Publiée le 3 mai 2017 par Margot Bruyère)

Auprès de mon arbre

Dans mon jardin vit un vieux noyer dont le tronc est apaisant. J'aimais m'y adosser et prendre ainsi, en quelque sorte, racine en terre. Or, je viens de découvrir que la philosophe Simone Weil octroyait aux arbres une double racine: "Seule la lumière qui tombe continuellement du ciel fournit à un arbre l'énergie qui enfouit profondément dans la terre ses profondes racines. L'arbre est en réalité enraciné dans le ciel"
Désormais, c'est aussi dans la lumière du ciel que je m'enracine auprès de mon noyer, et j'en éprouve un double apaisement.


Retour Commentaire
 Auprès de mon arbre (Margot Bruyère, 03-05-2017)