Chroniques du lundi

(Publiée le 21 octobre 2019 par Margot Bruyère)

La passementière

Elle était passementière et œuvra pour les plus grandes maisons de couture durant un demi-siècle. A un journaliste qui lui demandait comment, octogénaire, elle pouvait ne dormir que deux heures par nuit pour confectionner les galons commandés par Chanel, Raymonde Pouzieux répondit, les yeux fixés sur son ouvrage:
— On n'a que les limites que l'on se donne.

Quelle superbe formule, et quel magnifique exemple pour aider ceux qui doutent de leurs forces et de leurs capacités.


Retour Commentaire
 La passementière (Margot Bruyère, 21-10-2019)
 RE: La passementière (Maryline d'Amphernet, 07-11-2019)