Chroniques du lundi

(Publiée le 29 septembre 2006 par Margot Bruyère)

Boum!

L'autre nuit, la foudre est tombée sur mon hameau. Résultat, nous sommes restés sans téléphone et sans internet durant cinq jours: c'est fou le temps que cela libère. Je ne savais vraiment pas que je passais autant de temps à tapoter sur mon clavier et à répondre au téléphone.

Ce qui fut moins drôle, ce fut de me retrouver pendant vingt-quatre heures éclairée à la bougie (ce qui est tout de même très romantique) ou avec une lampe électrique, ce qui mobilise une main et vous rend manchot. Heureusement, j'ai dans un coin une vieille gazinière qui permet au moins de faire chauffer l'eau du thé le matin, et de réchauffer une boîte de raviolis.

Et le lave-linge? Et le lave-vaisselle? Et l'aspirateur? Et surtout le réfrigérateur et le congélateur? Il était bien sûr arrivé que l'un ou l'autre tombe en panne, mais pas tous en même temps pour si longtemps.

Comme je n'avais rien d'autre à faire, j'ai philosophé sur la fragilité du "confort moderne", qu'un simple coup de tonnerre "Boum" peut réduire en miettes.

Dame nature m'a donné une bonne leçon. Ô vanitas vanitatum!


Retour Commentaire
 Boum! (Margot Bruyère, 29-09-2006)