Chroniques du lundi

(Publiée le 15 janvier 2007 par Margot Bruyère)

Sagesse

Les Sept Sages de la Grèce antique auraient, dit-on, fait graver sur la pierre du temple d'Apollon à Delphes (qui est le nombril du monde) les deux sentences fameuses : Connais-toi toi-même" et "Rien de trop".
Dans son excellent livre "Augustin et la Sagesse", Lucien Jerphagnon explique le sens de ces deux citations, bien connues mais méconnues:
"la première invitait, non point comme on se le figure souvent aujourd'hui, aux charmes de l'introspection, mais à toujours garder conscience de sa propre nature: nous sommes des mortels, pas des dieux. Quant à la seconde, elle mettait en garde contre "l'hybris", la démesure, qui vous attire les pires ennuis tant avec les dieux qu'avec les hommes et donc toutes les deux persuadaient tout un chacun de toujours se garder — comment dire?— de souffler plus haut qu'il n'a l'esprit."
N'est-ce pas finement dit?


Retour Commentaire
 Sagesse (Margot Bruyère, 15-01-2007)